Qu’est-ce que la domination soft ?

Bien que la domination soft soit encore taboue, le nombre de ses pratiquants est en augmentation. Il existe plusieurs types de pratiques sexuelles. Elles varient en fonction des préférences de chaque personne. Elles peuvent prendre des tournures particulières. Pour les adeptes du concept BDSM, les échanges sexuels se présentent comme un jeu de domination. En quoi consiste donc la domination soft ?


La domination soft : un concept issu du BDSM


domination soft

La domination soft est une pratique sensuelle qui repose sur les concepts de domination et de soumission. En effet, ces deux concepts sont basés sur le BDSM. Ce dernier se définit comme suit : Bondage et Discipline, Domination et Soumission, Sadisme et Masochisme.


Cette pratique s’exerce entre des partenaires consentants (un dominant et un dominé) qui trouvent leur plaisir dans la violence reçue de l’autre. Cette violence peut être physique, morale, réelle ou virtuelle.


De ce fait, la domination s’apparente à un jeu érotique qui implique des scènes sexuelles variées. Dans cette pratique, toute la satisfaction réside dans une relation de pouvoir et de servitude entre les partenaires. Pour une expérience hors du commun, de nombreux instituts de bien-être proposent à leur clientèle des services basés sur ce concept.


Le BDSM, une diversité de jeux érotiques


C’est un concept qui demande beaucoup d’imagination. Il implique de laisser libre cours aux fantasmes et aux désirs du dominant en général. De ce fait, il fait appel à la notion de bondage, une pratique basée sur le fétichisme et le sadomasochisme.


Elle consiste à ligoter le dominé pour restreindre ses mouvements. Ce dernier peut avoir les bras et les pieds attachés avec des chaînes, des lacets, des cordes, des menottes, etc.


Les partenaires peuvent s’adonner à des relations employeur/employé, professeur/apprenant, etc., selon leur fantaisie. Le plus important est de maintenir les sensations de domination et de soumission de chaque participant.


Expérimenter le BDSM dans un institut de massage


En général, les instituts de massage offrent des services de relaxation ou à but thérapeutique. Qu’il s’agisse de massages simples ou érotiques, les services varient en fonction des clients. De ce fait, certains établissements proposent, en plus des modelages naturistes, une initiation à la domination soft.


En effet, les masseurs ou les masseuses jouent le rôle de dominateurs dans le but de satisfaire les clients. Ainsi, le professionnel procède à des caresses ou des tapes en ciblant certains endroits spécifiques pour le plaisir du client. Si ce dernier préfère être soumis à une souffrance psychologique, la masseuse peut également répondre à ses attentes.


Par ailleurs, des décors peuvent être mis en place afin de transporter l’intéressé dans l’univers qu’il désire. Ainsi, les clients ont l’opportunité d’assouvir leurs fantasmes et de vivre une expérience inouïe.

La domination : une formule intéressante pour l’utilisation d’objets sexuels


Plusieurs jeux érotiques sont associés au concept de BDSM, impliquant ainsi un arsenal d’objets sexuels. Cette option est l’une des plus intéressantes de la pratique dominant/soumis. Qu’il s’agisse d’une expérience à la maison ou dans un salon de massage, vous avez un large choix d’accessoires.


À titre d’exemple, citons le martinet. On l’utilise pour donner des coups légers ou pour caresser le partenaire. Quand il s’agit de caresses, cet objet s’utilise sur les parties érogènes du corps. Dans le cas contraire, il cible les endroits les plus charnus.


De ce fait, l’intensité des coups varie compte tenu des sensations recherchées. La pratique de la domination soft dans un salon de massage se fait généralement de manière plus subtile, c’est-à-dire moins violente.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square