Les salons de massage naturiste risquent-ils une censure des autorités administratives ?

Les salons de massage naturiste ont une mission connue de tous : offrir le bien-être. En effet, devenus des lieux de détente par excellence, ils accueillent de nombreux clients chaque jour. Toutefois, la pratique des soins nus qui y a lieu est sujette à polémiques. Masseuses et massés sont sans vêtements pour les différents modelages. Ces établissements peuvent et doivent exercer uniquement en tant que professionnels bien-être. Qu’est-ce qui peut donc conduire à censurer les salons de massage naturiste ?


Les salons de massage naturiste sont passibles de sanction en cas d’infraction


salons de massage naturiste censure

La pratique du massage bien-être est légale et reconnue en France. Elle est encadrée par la Fédération française de massage bien-être et dispose d’un règlement et d’une déontologie. Quelques indications sur le métier de masseur naturiste :

  • les masseurs bien-être ne se substituent pas aux médecins ;

  • les professionnels bien-être ne sont pas des kinésithérapeutes ;

  • les salons de massage naturiste ne doivent pas dissimuler des activités contraires aux normes exigées.


Par le passé, plusieurs dérives ont été sujettes à des sanctions. Dans sa parution du 8 mars 2018, Le Parisien rapporte la censure de six Chinoises et de leur établissement à Nice. Leurs activités étaient liées à la prostitution. Elles ont été condamnées à une peine allant de 12 à 30 mois de prison pour proxénétisme. Elles durent aussi payer une amende de 30 000 euros.


Plusieurs autres centres bien-être ont fait face à la fermeture de leur établissement pour les mêmes raisons. C’est ainsi dire que les centres naturistes offrant des services de bien-être et de relaxation doivent être irréprochables.


La prostitution au sein des centres naturistes peut faire intervenir les autorités administratives


Les salons de massage naturiste doivent être intraitables dans le respect des règles qui encadrent leur métier. Pour ce faire, le personnel doit constamment veiller à ce que les masseurs autant que les visiteurs respectent la charte.


Les pratiques en lien avec la prostitution sont susceptibles d’attirer des sanctions. Qu’il soit dissimulé ou non, un mauvais exercice du modelage sensuel peut causer la fermeture d’un centre naturiste. Le propriétaire d’un centre qualifié ne doit pas laisser ses masseuses accepter toutes les sollicitations. Cela pourrait nuire à sa réputation.

Les publicités doivent être professionnelles et ne doivent pas faire penser à des appels à la débauche. Ces éléments peuvent être décisifs dans l’effectivité des sanctions sur un salon de massage naturiste.


Les masseurs qui s’attardent sur les soins thérapeutiques risquent une censure


Les massages naturistes visent avant tout la détente. Même si le bien-être est effectif quand on parle des soins naturistes, ils n’ont pas un but curatif. Contrairement aux pratiques médicinales, les techniques mises en avant dans les salons de massages naturistes apportent uniquement confort et détente. Les effets peuvent, certes, s’étendre au soulagement des douleurs, mais les masseurs ne sont pas des médecins.


Tout dispositif visant à faire d’eux des spécialistes en soins médicaux peut faire intervenir les autorités. Toutefois, les prestations des masseurs peuvent compléter dans certains cas les soins des médecins. Le prix des prestations peut aussi faire objet de censure et d’enquête. Le coût des services offerts ne doit pas dépasser un certain seuil s’il s’agit réellement de relaxation naturiste. Vous pouvez en apprendre davantage sur le statut des masseurs bien-être ici.


Les centres de bien-être ont pour mission d’offrir plaisir et détente à travers des massages nus. Tout ce qui sort de ce cadre et des règles du métier peut susciter l’intervention des autorités administratives. Il peut s’agir de pratiques ou de prestations contraires à l’éthique et à la déontologie.

Aussi, les soins offerts ne sont pas destinés à guérir des maladies chroniques. Les centres de relaxation qui se donnent le statut d’établissements hospitaliers risquent des censures. Les sanctions ne visent pas les salons de massage naturiste qui exercent leurs activités dans les normes requises.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square